L’été est de retour, les moustiques aussi !

Ces ignobles insectes volants que sont les moustiques, sont non seulement capables de nous saboter l’apéritif au jardin, nous pourrir nos nuits estivales, mais pire encore, ils peuvent se révéler extrêmement nuisibles, potentiellement vecteur de sérieuses maladies graves à virus comme la dengue, le chikungunya et le zika.

Identifié depuis 2004, ce nouvel arrivant, qui est loin d’être un enfant de cœur, a su s’adapter au climat tempéré et ainsi envahir une très grande partie des départements français… On constate que nos moustiques sont de plus en plus résistants aux répulsifs et insecticides chimiques, dont on identifie par ailleurs de mieux en mieux les risques de toxicité pour la santé.

Le moustique tigre se caractérise par la présence d’une ligne longitudinale blanche en position centrale sur son thorax noir, visible à l’œil nu. Il doit son nom à ses rayures qu’il porte sur ses pattes et qu’il partage avec les espèces du même sous genre (Stegomyia). On l’appelle aussi parfois moustique du chikungunya ou moustique de la dengue.

Ce moustique se développe principalement en zone urbaine. La femelle pond dans les eaux stagnantes et majoritairement dans les habitats artificiels comme les vases, les marre d’eaux stagnantes, les soucoupes de pots de fleurs, les gouttières, …

Une fois fécondée, la femelle pique les mammifères ou les oiseaux pour absorber du sang qui offriront toutes les protéines nécessaires à sa progéniture. Ce n’est pas directement le sang bu sur la précédente victime qui infecte la suivante, mais la salive que le moustique tigre injecte dans sa victime pour fluidifier le sang.

Source et plus d’information : http://fr.wikipedia.org/wiki/Aedes_albopictus

L’observation des pratiques ancestrales des populations exposées aux fléaux des moustiques, comme c’est le cas en Polynésie française, vient en corrélation avec les découvertes scientifiques d’aujourd’hui

Synergie d’huiles essentielles (HE)

Pour vous débarrasser des moustiques, prenez un flacon vide, et ajoutez :

  • 40 gouttes d’huile essentielle de Citronnelle de Java

Les vertus anti-moustiques de l’huile essentielle de Citronnelle de Java sont reconnues depuis des siècles. Son huile essentielle est effectivement une véritable alternative naturelle aux moyens chimiques utilisés pour repousser les insectes. Elle est faite d’un mélange unique de molécules (esters, aldéhydes et alcools) à l’odeur piquante et acidulée, qui plaît à de nombreuses personnes mais pas aux moustiques qui la trouvent très désagréable !

  • 20 gouttes d’huile essentielle de Combava

Certaines molécules ne sont pas du tout tolérées par les moustiques et constituent de ce fait de très bons répulsifs. Le citronellal que l’huile essentielle de Combava possède en composant majoritaire. Il représente en effet jusqu’à 77% de sa composition. En raison de son odeur citronnée, les moustiques n’oseront plus vous approcher.

  • 40 gouttes d’huile essentielle de Géranium Rosat

Très efficace contre de nombreux insectes piqueurs par son parfum puissant, l’huile essentielle de Géranium Rosat repoussera les moustiques. La molécule est le citronellol, réputé pour ses vertus insectifuges et faisant partie de nombreux produits anti-moustiques vendus sur le marché. Associée à celles de Combava et de la Citronnelle de Java, l’huile essentielle de Géranium Rosat vous parfumera d’une odeur fleurie et fruitée, et permettra surtout de vous éviter les piqûres qui démangent en décourageant les moustiques d’approcher.

  • 10 gouttes d’huile essentielle de Menthe Poivrée

L’huile essentielle de Menthe Poivrée apporte des propriétés autres que directement répulsives à cette synergie. La fraîcheur que procure le menthol qu’elle contient est ici très intéressante. En effet, les moustiques étant particulièrement attirés par la chaleur, ces derniers seront moins tentés de venir vous piquer si votre peau est rafraîchie. Mais surtout, ils choisissent leur proie en fonction de la quantité de CO2 qu’elles dégagent. Et justement, la menthe poivrée aurait, selon certains auteurs, la capacité d’atténuer le relargage de cette molécule par l’organisme. Cette huile essentielle sera donc utile au mélange pour le rendre le plus efficace possible, et pour un été sans moustique !

  • 90 gouttes ( 4,5 ml ) d’huile végétale d’Argan

L’Argan pour faciliter la pénétration des huiles essentielles

Pour vous assurer de préserver les effets précieux des huiles essentielles, il faut leur choisir le vecteur idéal. L’huile végétale d’Argan, permet aux huiles essentielles de pénétrer au travers de la barrière hydrolipidique qui protège la peau des agressions. Ainsi, les molécules actives vont pénétrer rapidement et sans dommage pour l’organisme. De plus, le pouvoir pénétrant de l’huile d’Argan permet de ne pas laisser de film gras à la surface de la peau.

Bouchez homogénéisez puis étiquetez votre flacon. Votre synergie est prête !

Comment utiliser cette synergie ?

Appliquer entre 5 et 10 gouttes du mélange sur les parties du corps exposées jusqu’à 4 fois par jour.

Qui peut utiliser cette synergie anti-moustiques ?

OUI. Les adultes, les enfants de + de 6 ans.

NON. Les femmes enceintes et allaitantes, les enfants de – de 6 ans.

 

Risques particuliers
Demandez un avis médical pour les personnes asthmatiques et épileptiques. Cette synergie contient une huile essentielle qui, chez les personnes très sensibles, peut se révéler irritante pour les muqueuses et provoquer des larmes ou une toux. Il est aussi recommandé de réaliser le test allergique avec le mélange comme détaillé sur cette page avant toute utilisation. Ces précautions s’appliquent dans les conditions d’application et de dosage citées ci-contre. En cas de doute, posez votre question à votre pharmacien ou consultez votre médecin.

 

Laisser un commentaire