L’hypnose en milieu hospitalier

Elle fait parfois l’objet d’une certaine réticence, qui repose largement sur la méconnaissance de cette pratique. Pourtant,  l’hypnose s’impose depuis un certain temps en milieu hospitalier. Elle a su séduire certains chirurgiens, praticiens et autres personnels hospitaliers. L’hypnose est une technique utilisée contre la douleur, ou encore l’anxiété liée à un geste médical.

Plus inattendu encore, elle s’invite au sein des SAMU, comme à Paris, Lille, Marseille, Metz ou encore Lyon. Ce domaine de l’urgence vitale, où la pratique de l’hypnose peut sembler complètement farfelue et pourtant de plus en plus de Samu se convertissent à cette pratique.

Lorsque les patients sont conscients que la douleur est présente, l’hypnose peut alors avoir sa place. L’idée n’est pas de supprimer la cause de la douleur, mais le ressenti. On joue sur deux régions importantes du cortex, qui aident le système nerveux central à décider si un stimulus est douloureux ou pas.

Le recours à l’hypnose permet de raccourcir le temps d’intervention et d’éviter ainsi, la dépression des neurones sous l’effet des anesthésiques. Le processus est aussi beaucoup moins lourd, sans avoir recours à un respirateur ni à s’inquiéter des effets secondaires des anesthésiques. Le résultat de l’intervention étant identique avec les deux approches, le choix se fait avec le patient.

Laisser un commentaire