5 remèdes naturels contre la maladie de Raynaud

Une exposition au froid, un changement brutal de température, un état de stress, une émotion forte, une consommation de caféine, théine ou de tabac, une éventuelle carence en fer, alors votre corps réagit et vos doigts engourdis deviennent blancs, rosés ou même bleus. Il s’agit peut être du syndrome de Raynaud.

Il s’agit d’un ralentissement temporaire d’irrigation les extrémités au niveau des doigts et des orteils, (rarement les pouces). Lorsque le sang et l’oxygène circulent à nouveau, apparaissent alors des fourmillements, des pulsations, des douleurs, enflures. Une crise peut durer de quelques minutes à quelques heures.

 

Conjuguer les plantes médicinales avec un peu de sport, pour améliorer sa circulation sanguine !

Les remèdes de grand-mère sont tous plus ou moins bons…, Assurez-vous, dans un premier temps d’avoir une bonne hygiène alimentaire et de pratiquer un peu de sport, tous les jours, sans jamais faire d’excès !

Vous pouvez aussi apporter quelques stimulants à votre organismes, comme des huiles essentielles, des protéines, du fer, des flavonoïdes pour renforcer les vaisseaux sanguins, des Oméga-3 pour fluidifier le sang, des vitamines spécialisées dans la circulation… Et, vous concocter ces petites « potions maison », voici quelques-unes de mes recettes favorites :

 

Mes astuces maison à consommer,
pour lutter contre la maladie de Raynaud :

 

Ginkgo Biloba

Le ginkgo Biloba est un vasodilatateur naturel, excellent stimulant du système circulatoire. C’est un remède qui prend un peu de temps pour devenir efficace et pour procurer des effets certains sur le système immunitaire.

Consommation : En infusion il favorise une meilleure circulation sanguine.

 

Cannelle de Ceylan

La cannelle de Ceylan est riche en fer et en flavonoïdes, la cannelle favorise la circulation sanguine. Utilisée fréquemment pour fluidifier le sang, cette épice aide à oxygéner les cellules du corps, réduisant les douleurs liées à une mauvaise circulation du sang.

Consommation : Elle se consomme en épices ou en infusion

 

Fenugrec

Le fenugrec est riche en niacine. Il contribue à dilater les vaisseaux sanguins, purifier le sang et améliorer sa circulation.

Consommation : Le fenugrec se consomme en graines germées, en graines ou en poudre.

 

Marron d’Inde

Le marron d’Inde est un veinotonique naturel et riche en flavonoïdes, il joue un rôle vasoconstricteur.

Recette maison :  Pour 1 litre d’eau, ajouter 40 g de marron d’Inde concassé, faire bouillir 5 minutes et laisser infuser pendant au moins 10 minutes (ajouter un peu de miel pour adoucir le goût).

Consommation : Buvez 2 à 3 tasses par jour, en cure de 15 jours. (Cette infusion peut être conservée 1 ou 2 jours au réfrigérateur).

 

Feuilles de vigne rouge

La feuille de vigne rouge favorise la circulation sanguine ce qui est essentiel pour combattre les troubles veineux.

Recette maison : Dans une tasse d’eau chaude, faire infuser 1 cuillère à café de feuilles sèches de vigne rouge, pendant 10 minutes.

Consommation : Filtrer et boire 1 à 3 tasses par jour.

 

 

Précautions au sujet de la consommation des plantes médicinales
Certaines sont déconseillées aux femmes enceintes et allaitantes, aux hémophiles ou souffrant d’épilepsie.
Si vous avez le moindre doute, rapprochez-vous de votre pharmacien ou d’un naturopathe. Il faut choisir des extraits de plantes de bonne qualité. Le traitement doit être de 2 à 3 mois : une dose matin, midi et soir avant le repas. Ces plantes peuvent être prises en préventif, ou en entretien, à moindre dose

Laisser un commentaire